Entertainment Interviews

ZATCO X EDD

Il a de l’or dans ses mains… Walid Sellami alias Zatco pour les intimes. Artisan-joaillier, se raconte dans le numéro #2 de Eddar Darek – Hiwar.

Comment est né le nom Zatco ?

À la base c’était mon surnom, ça l’est toujours. Quand j’ai décidé de commencer à faire de l’artisanat j’ai choisi ça comme le nom de ma marque.

Comment définirais-tu ton style ?

En fait quand j’ai commencé à faire des bijoux, je ne savais même pas quel était mon style. Je me suis retrouvé à être influencé par un style africain, tergui naturellement.

À quel moment tu t’es pris de passion pour l’artisanat?

Dès que je suis rentré dans un atelier pour la première fois. J’ai toujours admiré ces métiers là et une fois que je suis rentré dans un atelier, je ne sais pas… c’est comme si c’était fait pour moi.

De quoi t’inspires-tu dans tes créations ?

À chaque contact avec une matière ou avec un objet , ça peut donner une idée pour faire un bijoux. Prendre la forme, l’idée ou le ressenti qu’on a pour cet objet et pouvoir le transformer.

Peux-tu vivre aujourd’hui de ta passion ?

Ça fait 3 ans maintenant, que je vis de ma passion. Si on travaille, si on y met du sien, je pense qu’on peut gagner sa vie avec ça.

Comment tu te vois dans 5 ans ?

Vieux. Personnellement mon but, c’est de faire un atelier et que des apprentis y passent 1 ou 2 ans, puis qu’ils s’en aillent pour pouvoir créer leur propre atelier et leur propre univers.

Que peut-on te souhaiter à l’avenir ?

De la santé et de la passion . Si on a les deux je pense qu’on peut faire un bout de chemin chbab.

[Vous pouvez visionner l’intégralité de l’entrevue en vidéo sur notre chaine YouTube, ci-dessous]

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply