Entertainment Interviews

SAMY LAMOUTI X EDD

Originaire de Belouizdad à Alger, Samy Lamouti est aujourd’hui installé à Montréal, où il termine une maîtrise à l’École des arts numériques, de l’animation et du design (UQAD NAD). Il a travaillé sur les effets spéciaux de nombreux films hollywoodiens, dont Doctor Strange, Les animaux fantastiques, Mowgli, ou encore Blade Runner 2049. Il a participé en tant que conférencier à la première Comic Convention d’Algérie et revient, dans cet entretien, sur son parcours.

Qui est Samy Lamouti ?

Je ne sais pas comment me décrire. Je suis passionné d’art, de technologie, de jeux vidéos, de gaming , d’images qui bougent avec des pixels, d’ordinateurs…

À quel moment as-tu su que t’allais faire du design et du VFX ton métier ?

Pour vraiment faire du VFX ça a pris du temps parce que j’ai étudié en art graphique ici à Alger. C’est en allant au Canada que j’ai découvert qu’il ya avait des écoles pour se former à travailler dans les effets spéciaux, pour les jeux vidéos ou pour le cinéma.

Comment de diplômé de l’INSIAG te retrouves-tu à travailler sur des Blockbusters US ?

Je n’ai pas écouté les gens qui me disaient « non laisse tomber, c’est pas pour toi, il faut aller aux États-Unis ». J’ai dit « S’il faut aller aux États-Unis, let’s go ! » Pour moi c’est juste avoir un rêve, avoir un plan d’action, une vision et puis foncer.

Un projet en particulier qui te tient à cœur et que tu souhaiterais concrétiser en Algérie ?

Le premier projet que j’aimerai voir ici et réaliser c’est un film de science-fiction, hard sci-fi pur et dur, fait en Algérie par une équipe complètement algérienne. La deuxième chose que j’aimerai réaliser, c’est d’avoir un festival des arts numériques en Algérie, d’ailleurs j’ai déjà commencé à travailler sur ça. L’idée, c’est de démocratiser voire de vulgariser les arts numériques pour que les gens puissent se les approprier et créer.

Sur quel film as-tu le plus aimé travailler ?

Alien est l’une de mes sagas préférées, peut-être même ma préférée, donc quand j’ai commencé à travailler sur Covent (Alien : Covent 2017)  je me suis dit waouh, Ridley Scott… Et puis il y a aussi Blade Runner, travailler sur ce projet là c’était une certaine consécration pour moi parce que je travaillais sur les projets de mes héros en quelque sorte. J’ai aussi beaucoup aimé travailler sur Mowgli parce que le livre de la jungle est peut-être le premier livre que j’ai lu et Bagheera était mon personnage préféré. J’ai travaillé sur Christian Bale, à un moment donné on m’a dit voilà tu fera toutes les scènes de capture faciale de Christian Bâle donc je connais son visage en détail !

En dehors du cinéma, sur quels autres projets as-tu adoré participer ?

En fait moi j’ai deux aspects : il y a l’aspect artistique et l’aspect technologique et c’est ce qui me fait tripper. Si je peux utiliser la pointe de la technologie pour un projet artistique qui n’était pas réalisable auparavant ça va me faire tripper. Maintenant je fais aussi les [        ], j’adore tout ce qui est immersif. D’ailleurs ma maîtrise repose sur les arts et les installations immersives. Tout ce qui est [      ], planétarium j’adore ça mais j’adore faire du design pour du [     ], de la réalité virtuelle.

Un mot sur tes projets en cours/futurs

Alors en ce moment , je suis sur un projet qui m’intéresse beaucoup c’est une sorte de parc thématique géant sur plus de 2km2 sur le thème de la Chine. Je travaille aussi sur un autre projet de chanteuse virtuelle, alors là c’est l’étape 3, la version 3 en upgrade. On utilise un moteur de jeu pour avoir une chanteuse virtuelle mais qui est en temps réelle, c’est-à-dire qu’elle réagit avec le public, les gens sur scène…etc C’est mon autre projet qui s’appelle [     ]  

[Vous pouvez visionner l’intégralité de l’entrevue en vidéo sur notre chaine YouTube, ci-dessous]

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply