Interviews

Q & A | Le Hic

hicautoportrait2

Il a le don de décrypter et passer en revue, le plus clair de l’actualité locale et l’internationale, en sa qualité de dessinateur de presse, à travers des caricatures mêlant finesse et subtilité,  et que l’on a la chance de découvrir en dernière page du quotidien d’El Watan, dans lequel il officie maintenant depuis quelques années. Hicham Baba Ahmed dit Le Hic, a accepté pour Eddar Darek, de revenir sur 20 ans de carrière, couronnée de succès, lui qui fut notamment élevé au rang de chevalier des arts et des lettres cette année. Rencontre.


hic-autoportrait

Qui est Hichem Baba Ahmed ? Comment es-tu passé de Hicham Baba Ahmed à Le Hic ?
Né en 1969 à Alger, capricorne pour ceux que ça intéresse, ingénieur en aménagement du territoire et protection de l’environnement. Comme j’ai commencé à dessiner avant d’apprendre à marcher…. je pense que Le Hic et Hicham ont toujours évolué de pair. Le passage s’est fait en douce… en 1997, année de mes débuts dans le monde de la presse.

14705626_1173082376118899_648078470195518285_n

À quel moment as-tu su que vous alliez faire de la caricature votre métier ?

Je crois que même après 20 ans de carrière, je ne réalise toujours pas que « caricaturiste » est mon métier….cela dit, je ne me plains pas, bien au contraire.

befunky-collage
Y a-t-il des caricaturistes qui t’ont influencé durant votre parcours, qui vous ont donné envie de persister dans cette voie ? Peux-tu nous en citer 3.

Absolument ! Slim, bien entendu avec toute l équipe de m’quidech de l époque, Plantu … et un certain Jack Davis, un américain, monstre du dessin humoristique, et tant d’autres.

2016-12-08_050302
Vous officiez au quotidien El-Watan. Comment arrivez-vous à être aussi productif, et publier chaque jour une nouvelle caricature ? Avez-vous connu le syndrome de la page blanche ? Si tel est le cas, comment y avez-vous remédié ?

Quand on est passionné, et c’est le cas pour moi, une mécanique s’installe dans notre tête au fil des années. Celle-ci nous permet de « pondre » un dessin par jour quoiqu’il arrive. Pour l’inspiration, c’est plutôt l’environnement, les gens, la vie, tout simplement… Faut juste être très observateur.

hic_916df_liberte-expression
« La liberté d’expression s’arrête là où ça dérange l’autre. »
Selon vous, l’artiste-caricaturiste doit-il se fixer des limites ? Si oui, À quand s’arrêtent-t-elles ?

Chaque dessinateur à ses limites, résultantes de son vécu, de son environnement, de ses principes et convictions… Refusant toute formes de censures, j’assume par contre l’autocensure. Au dessinateur de savoir où doit-il s’arrêter, la liberté d’expression absolue, étant un fantasme collectif mondial.

caricature_lounis_gagdz_4545f6475

Quel responsabilité mais aussi quel mission a aujourd’hui un caricaturiste vis-à-vis de ce qui se passe dans le monde ? A-t-il le pouvoir de changer le cours de choses ?

Une grande responsabilité. Nous sommes souvent considérés comme étant un baromètre de la société et des leaders d’opinion. Le pouvoir de changer le monde, certainement pas. Influencer quelques décisions ou faits, peut-être bien.

79222c98db73fbe7-5364f1
Vous avez été élevé cette année au rang de chevalier des arts et de lettres, quel sentiment cela vous procure en 20 ans de carrière ?

Une fierté…un honneur…une reconnaissance.

9a70b744
Avez-vous des projets à venir ? De nouvelles publications ou collaborations ?

Absolument. Une Bande dessinée en cours de réalisation pour 2017. Et quelques autres projets collectifs avec des amis, ainsi que quelques expositions.

befunky-collage
[Le mot de la fin] Que peut-on vous souhaiter à l’avenir ?

Santé, bonheur, argent, et beaucoup d’inspiration… (Rires)

You Might Also Like