Interviews

Q & A | Abderrahmane Akacem

06

Originaire de Metlili dans le sud algérien, Abderrahmane Akacem, architecte de formation et grand passionné de la culture arabe, s’est découvert une vocation pour la calligraphie qu’il qualifie d’ « expression d’esprit ».

03

Qui est Abderrahmane Akacem ?
J’ai 29 ans, originaire de Metlili dans la wilaya de Ghardaïa, je suis diplôme en architecture. Je suis un passionné de culture orientale en tout genre : Oum Kalthoum, Riad Sanbati, Abdelhalim Hafez et Mohamed Abdelwahab pour le chant, Ahmed Rami pour la littérature, j’adore le cinéma de Adel Imam et d’Ahmed Zaki.
BeFunky Collage
Comment t’es-tu tourné vers la calligraphie ?

C’est venu assez spontanément… je passais par une phase compliqué de ma vie, une phase existentielle durant laquelle j’ai quitté mon travail dans un cabinet d’architecture, je me cherchais, je déprimais, je me suis donc réfugié dans cette exercice qui s’est avéré être une cure pour moi.


Comment définirais-tu ton style ?

Disons qu’il ne s’agit pas d’un style prédéfini, qui obéit à des règles strictes ou des normes calligraphiques, je qualifierai mon style d’expression de l’esprit, un peu comme-ci mon s’exprimait avec des formes et des couleurs, une sorte de tendance abstraite de la calligraphie.

13529046_1393395297354114_2197360311898759307_n

Espères-tu un jour pouvoir vivre seulement de ton art ?

Pas vraiment, cela ne fait pas partie de mes aspirations, je suis plus dans la notion de partage, je veux simplement prendre du plaisir à faire ce que je fais.

BeFunky Collage
Y-a-t-il des artistes qui t’ont particulièrement influencé ? Qui sont-ils ?

Oui, le premier calligraphe à m’avoir influencé ça été l’irakien Hassen Messaoudi, ensuite le marocain Karim Djaafar, et sur le plan local, je dois énormément à l’artiste Rédha Khouane, chez qui je prenais carrément des cours, ce dernier m’a transmis sa passion à sa façon.

13932814_1415185595175084_882203458354923945_n
Comment ta formation d’architecte contribue-t-elle à renforcer ta précision et ton souci du détail ?

Je dirai tout d’abord que l’architecture et la calligraphie se complètent, pour ma part, ma formation a contribué a renforcé ma quête vers la perfection, celle-ci intervient dans la précision de mes traits, dans ma méthode de travail, je suis assez perfectionniste dans ma composition, je m’efforce de ne rien laisser au hasard, et effectivement, j’accorde de l’importance aux moindres des petits détails, de sorte à ce que le rendu soit à la hauteur.

BeFunky Collage
Tu as exposé tes œuvres récemment à Laghouat, quel souvenirs gardes-tu de cette première ? Y en aura t-il d’autres à l’avenir ?

Un très bon souvenir, c’était une sympathique expérience, c’est toujours bon de voir des gens vous complimenter pour vos œuvres (Rires) … Plus sérieusement, c’est très encourageant, les critiques bonnes ou mauvaises m’aident à progresser… Et concernant d’autres expositions à venir ? Pas dans l’immédiat en tout cas, disons que le vrai plaisir, c’est de voir mes œuvres encadrées dans les murs des gens, cela me procure un réel sentiment de bonheur, et me pousse à poursuivre mes réalisations.

 

You Might Also Like