Photographie

« Le Pakistan, pays des 1001 tolérances. » par Lola Khalfa

sanstitre1

Originaire d’AnnabaBesma Djemila Khalfa alias Lola Khalfa, diplômée en web design & infographie, s’est découverte une passion pour la photographie parallèlement à ses études, cette passion ne la quittera plus et la mènera à l’exploration d’endroits inédits : Passée de Cuba au Mali, elle a même fait une halte au Pakistan, un séjour qui a marqué cette dernière, alors qu’elle était partie pour les besoin d’un tournage d’un clip vidéo et qui devrait d’ailleurs voir le jour aujourd’hui, elle a accepté pour notre plus grand plaisir de partager avec nous, les images saisissante de son séjour au « Pays des 1001 tolérances ».


33
« Le Pakistan ! avec toutes ses couleurs, parfums, senteurs… son humanité, on y trouve :  Des gens qui pique-niquent, des filles non voilées, très belles et insoumises, des marchands de livres de soufisme dans chaque coin de rue, des couples qui se tiennent la main, des hommes qui prennent soin d’eux, avec le henné dans les cheveux et des costumes personnalisés, des hommes et des femmes qui prient et discutent ensemble dans des lieux sacrés, la fierté d’un peuple et son désir de sauvegarder un patrimoine culturel, aussi cette humanité qui est présente, mais également cette incroyable tolérance et ouverture d’esprit sur le monde.  On est très loin des clichés du pays fermé, des femmes soumises et hommes agressifs, loin de là !
8
Avant de partir, on m’avait déconseillé de me balader toute seule, ou même de partir tout court ! Mais en m’aventurant dans les ruelles du Pakistan, j’ai découvert un peuple ouvert au dialogue, entre le marchand de livre qui partage sa passion pour le soufisme et Chams-Eddine Tabrizi, les femmes qui partagent une prière dans un lieu sacré avec des hommes et des étrangers, ces familles qui pique-niquent et qui offrent de les rejoindre ! Une autre chose qui m’a aussi frappé, c’est leur ouverture à la photographie, j’appréhendais au début la réaction des gens, mais en prenant mon courage à deux mains, j’ai été surprise par leur ouverture, entre un barbu qui fait le clown, une famille qui me demande un portrait , et des gens qui dansent sur la musique d’un clip et qui se laisse filmer sans à-priori !  »Lola Khalfa

Lola Khalfa ©

You Might Also Like