Photographie

« Fallen Princesses » par Dina Goldstein

60031_10150270684890612_6715897_n

Originaire de Vancouver, la photographe canadienne Dina Goldstein a revu et corrigé à sa manière les contes de fées de notre enfance. De Cendrillon à Blanche Neige, elle réinterprète le destin de celles-ci, dans un contexte moderne et plus en adéquation avec la réalité. 

 29298_10150191763430612_1461908_n

« Ma série Fallen Princesses est née d’une douleur profonde et personnelle, où je rage contre la devise que l’on nous inculque dès l’enfance: « vivre heureux jusqu’à la fin de ses jours » explique l’artiste-photographe avant de s’interroger : « comment définir la notion de ce qui est « juste », et comment vivre une vie « juste » ? ».
Dans « Fallen Princesses », les princesses de Contes de Fées ne sont pas épargnés par les tourments de la vie, que ce soit l’obésité, la guerre ou la pollution, mais encore des troubles et craintes dont nous souffrons aujourd’hui : la solitude, le manque d’estime de soi, l’obsession de plaire, mal être… tout cela illustré de façon surréaliste en images par Dina, qui a imaginé un destin différent pour chacune des héroïnes de Disney, et qui se rapprocherait selon elle plus de la réalité, contrairement aux Happy Endings et version édulcorées qu’on voulait bien nous faire avaler en étant jeunes.

 

RAIPONCE - Dina Goldstein ©

You Might Also Like