Photographie

« Alger, ville déserte » par Everyday Routine

algdes

Everyday Routine, un concept photo, dont on vous laissera le soin de deviner qui en est le digne fondateur. Ce dernier a eu l’idée à travers son projet, de dévoiler une autre facette de la ville blanche, vidée de toute présence humaine.


12688244_982065765162636_7851819667806290428_n
Se promener, et longer les belles avenues de la capitale, sans croiser tout le monde qui y habite, est de l’ordre du fantasme. Or, ce jeune photographe a fait de ce fantasme une réalité. Pour ce faire, il s’est réveillé aux aurores, et a commencé à marcher du quartier de Telemly où il y réside jusqu’au Square Port Saïd, Boulevard Ernesto Che Guevara.

Pendant quelques heures, KRL a réalisé son rêve, celui d’avoir Alger pour lui tout seul, le temps d’une série de photos pour le moins original ou muni de son objectif, il a arpenté différentes ruelles qu’il immortalisé plusieurs lieux du centre-ville, qui en temps normale, sont blindés de monde. Certains cinéphiles, se reconnaîtront certainement dans une réplique du film « Les Derniers Jours du Monde » qui mettait en avant une atmosphère pré-apocalyptique, où l’espèce humaine serait en voie d’extinction.

Rue Asselah Hocine, ALGER

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply